On se remet à lire ? Mes dernières lectures.

Yo les potes ! J’espère que vous allez bien. De mon côté je suis de retour sur Paris pour 2 petits jours et j’en profite d’avoir internet illimité pour vous écrire cet article. Dans mon dernier look, juste ici, je vous évoquais mon envie de refaire ce genre d’article, et étant donné que j’ai pas mal lu ce derniers temps c’était l’occasion. Il y a pas mal de . livre, certains reçu identité par une * et les autres achetés à la FNAC (magasin favoris !) J’espère que ça vous plaira, j’ai changé un peu le formait donc n’hésitez pas à me faire vos retours.

Bonne lecture ! 

 « Un Jules D’exception » – Marie-Claude Vincent. * 

« Qu’on en finisse, avec tout, avec cette vie d’insultes, d’humiliations et d’injustices. » –

Une rencontre par hasard, au bord d’une route. Un coup de foudre entre Jules qui fait preuve d’une grande lucidité face à la cruauté de l’homme mais qui n’en reste pas moins très sage face à celle-ci. Et Lulu, un ange., elle est si douce. Un amour mais bien loin de celui que l’on s’imagine. Deux êtres qui se ressemblent malgré leurs différences. Elle est belle, douce et n’est que gentillesse. Lui est vieux, moche et aveugle. Il comble chacun le vide de l’autre. Mais il y a Félix, le compagnon de Lulu. Un être bien au sang chaud et au caractère ombrageux, voir même violent. 

Comment la co-habitation se terminera, face à Félix qui se fait de plus en plus violent ? 

J’ai adoré ce livre, qui se lit très vite. En quelques heures c’était fini. J’ai aimé les personnages, très attachant. Et puis cette fin que nous offre l’auteur. Ce dénouement auquel on ne s’attend pas du tout mais qui nous ouvre les yeux sur tout ce que l’on a pu lire précédemment.

 

« Toutes les fois où je ne suis pas morte » – Geneviève Lefebvre. *

Trois jours après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, Catherine débarque à Bruxelles, dans une ville en état de siège. Mais rien n’aurait pu empêcher la jeune femme de venir rejoindre Matt, reporter de guerre pour la BBC, son ami et, peut-être, son amour de toujours. Des années de tension latente entre eux, et aujourd’hui ils sont libres l’un pour l’autre. Six jours pour s’aimer, lui a-t-il promis, avant qu’il reparte vers une nouvelle mission. Peu importe la suite. Sauf qu’entre ce qu’ils avaient imaginé et la réalité, rien ne va se passer comme prévu…

« Je n’ai pas besoin que tu sois extraordinaire, j’ai besoin que tu sois bien. »

Et tant d’autres phrases/paragraphes qui ont fait écho en moi. L’amour noir, empli d’espoir. Quand la réalité est bien loin de ce que l’on s’était permis d’imaginer. C’est ce qui rend ce roman bien trop réel. Tout n’est pas aussi limpide, et même si on aimerait y croire de toutes nos forces, c’est impossible. Une belle histoire, là vraie, un peu chaotique mais qui fait rêver quand on la raconte.

 

« L’Attrape-cœur »- J. D. Salinger *

Souffrir de quelqu’un. 

Pas de quatrième de couverture donc pas de résumé. Juste un titre mais qui fait écho. De quoi ça parle ? Plutôt qui. Un jeune de 17 ans, Holden. Il nous parle avec ses mots à lui, avec ses pensées et sans retenue. Il est renvoyé pour la énième fois de son école, mais cette fois il va se laisser du temps. Quelques jours avant que ses parents l’apprennent, le temps de digérer la nouvelle. Il vague dans les rues, jongles entre les rencontres et veilles connaissances, parfois en ce réinventant une vie. Il est torturé, mais par quoi ? Tout le déprime, change très vitre d’humeur mais un rien le rend heureux. Tous les gens le déçoivent, sauf sa petite soeur, Phoebé, qu’il aime d’un amour fraternel entier. Elle comprend. 

 

« Room » – Emma Donogue 

Au revoir Madame Chambre. 

Sur le point de fêter ses cinq ans, Jack a les préoccupations des petits garçons de son âge. Ou presque. Il ne pense qu’à jouer et à essayer de comprendre le monde qui l’entoure, comptant sur sa mère pour répondre à toutes ses questions. Cette mère occupe dans sa vie une place immense, d’autant plus qu’il habite seul avec elle dans une pièce unique, depuis sa naissance. Il y a bien les visites du Grand Méchant Nick, mais sa mère fait tout pour éviter à Jack le moindre contact avec ce personnage. Jusqu’au jour où elle réalise que l’enfant grandit, et qu’elle ne va pouvoir continuer longtemps à entretenir l’illusion d’une vie ordinaire. Elle va alors tout risquer pour permettre à Jack de s’enfuir. Mais l’enfant va-t-il réussir à trouver des repères loin de leur univers ? Quel accueil lui réservera le monde extérieur, lui l’enfant né de la captivité d’une femme ?

Une histoire bouleversante, surtout lorsque l’on sait que c’est inspirée de faits réels. Comment réapprendre à vivre, quand le monde que l’on s’était fait était éroné ? Comment survivre alors qu’on a dû tirer un trait sur le dehors ? Une belle histoire d’amour et de survit. Illustrant les ressources, les ruses que l’on improvise pour survivre. L’histoire est raconté par Jack 5 ans, de son oeil déjà grand. Ce qui rend le livre d’autant plus émouvant.

« Danser au bord de l’abîme » – Grégoire Delacourt

« On essaie toujours de comprendre pourquoi les choses basculent. Mais quand on le découvre on est déjà de l’autre côté »

Emma, quarante ans, mariée, trois enfants, heureuse, croise le regard d’un homme dans une brasserie. Aussitôt, elle sait. 

Bien plus qu’une simple histoire de couple ou d’amour. C’est le récit de deux destins qui se croisent, se rencontrent et s’effleurent. Un regard, un désir et une fraction de seconde. Comment basculer sa vie ? Comment surmonter les épreuves ? Et surtout quel prix a ce désir ?
Je ne suis pas une grande fan des histoires d’amours mais celle-ci est belle. Tragiquement belle, et bien plus proche de la réalité que ce que l’on peut rencontrer.

 

« À la lumière de l’aube » – Agnès-Martin Lugand 

Ça vaut le coup de l’écrire, pour me souvenir que c’est possible durant ma prochaine insomnie..

À l’approche de la quarantaine, Hortense se partage entre son métier de professeur de danse et sa liaison avec un homme marié. Elle se dit heureuse, pourtant elle est peu à peu gagnée par un indicible vague à l’âme qu’elle refuse d’affronter jusqu’au jour où le destin la fait trébucher. Mais ce coup du sort n’est-il pas l’occasion de raviver la flamme intérieure qu’elle avait laissée s’éteindre ?

Encore une fois séduite par l’écriture d’Agnès-Martin Lugand, preuve il a fait une journée !  Elle raconte que la chute est parfois nécessaire afin de mieux se relever. Qu’à force de ne pas s’écouter, d’oublier, et de laisser ses rêves de côtés, on en vient à se perdre soi. Hortense a longtemps été voilé par ce deuil qu’elle n’avait jamais fait. Aveuglé par ses sentiments, remise en question, partir et faire des rencontres, le hasard. 

Et vous, c’est quoi vos dernières lectures ? Lequel de ces livres vous tente le plus ? 

Bisous pamplemousses !

8 Comments

  1. Farrah

    C’est vraiment super , tu me redonnes le goût de lire avec cette belle présentation !
    Ayant déjà vue « Room » version film et qu’il m’a bouleversée, je pense le lire .
    Ainsi que « Danser au bord de l’abîme » de Grégoire Delacourt, le résumé ma plus !
    Merci à toi

    • GoHope

      Oh merci ma belle ! Ça me fait super plaisir de lire cela.
      Je n’ai pas encore vu le film, je préférais le le livre avant mais j’ai hâte de voir.
      Ah il est top celui là !
      Bisous 🙂

  2. j’ai beaucoup aimé ton article, il y a longtemps que je n’ai pas plongé ma tête dans un bon livre, en quelques minutes tu as réussi à me donner envie de replonger =)

Laisser un commentaire