Le 31 on ose et on s’assume le temps d’une soirée

DSCN1936

Pour cette fin d’année 2015 j’avais envie d’oser. Le 31 Décembre étant le seul jour où je m’octrois une petite folie vestimentaire, c’est le moment idéal pour porter cette fameuse robe longue qui me fait rêver. Cela faisait pas mal de temps que je voyais ce genre de robe (en dessous du genou) mais je me suis toujours mis en tête que ce style était réservé aux filles qui faisaient 1m80. Du haut de mes 1m55, autant vous dire que je ne faisais pas le poids. Mais pour clôturer 2015, j’ai eu envie de dire merde aux codes.   « Il faut être grande pour porter ce genre de robe, pas avec des basket, c’est pas féminin, avec des formes c’est mieux.. »

Que de blabla ! STOP

Et si pour une fois on faisait ce dont on avait envie ? Si je veux porter cette robe, je la porterais, et ce avec des baskets et malgré mon manque de formes. Je ne m’assume pas, surtout pas en tant que femme. Je me vois toujours à travers ce corps d’enfant ce qui explique surement pourquoi je porte des hauts qui sont toujours très amples et qui pour certain ne me « mettent pas en valeur ». Cependant je m’y sens bien moi dans ce pull 3 fois trop grand et après tout, c’est le plus important. Mais là j’ai envie de changer, de m’assumer telle que je suis, au moins le temps d’une soirée, pour voir ce que ça fait. Avant cela, il fallait que je puisse me voir en photo sans éprouver du dégout envers moi même et quoi de mieux que le regard d’une mère pour embellir son enfant. Elle m’a fait oublier mon corps, mon envie de me cacher ainsi que la douleur. J’ai pu éprouver du bien-être, de la bienveillance à mon égard et un moment de complicité rien qu’à nous.

J’ai donc opté pour cette robe grise avec de la maille argenté. Après les paillettes sur les ongles ça sera les paillettes sur ma robe. Je voulais une tenue avec qui scintille mais pas le truc avec de gros sequins qui vous transforme en boule à facette. J’ai donc déniché cette petite merveille, que j’ai associé à ma veste en cuir, la seule et l’unique qui ne me fait pas ressembler à une motarde, ainsi qu’à mon pendentif aile d’ange en or rose, et, bien évidemment : des baskets.

Robe Bershka
Chaussures Adidas
Collier équivalent 

DSCN1883

DSCN1803

DSCN1903

DSCN1943

DSCN1916

Un article un peu plus personnel qui m’a beaucoup ému lorsque je l’ai écrit. C’est pas facile de parler de soi, surtout en ces termes. Mais c’est un pas en avant. Merci à ceux qui m’auront lu. Passez de bonne fête et à l’année prochaine. Amusez vous bien et profitez. Bisous pamplemousse ♠

Les photos sont encore mieux que ce que j’espérais. Merci à toi, maman. ♥

2 Comments

Laisser un commentaire